Avant propos

 

Cette page permet de répondre aux nombreuses questions qui se posent aux amateurs de lapins. C'est dans cette optique que la présente page est conçue.


Introduction

Domestiqué, le lapin est un animal qui vit facilement à proximité de l'homme. C'est un mammifère lagomorphe, herbivore et prolifique. C'est un animal très agréable. Le lapin, qu'il soit de race Papillon ou Fauve de Bourgogne, est particulièrement affectueux comme un chien, indépendant et joueur comme un chat, sa docilité constitue un grand atout dans la pratique de son élevage. Avec peu d'investissement (installation en cage ou en clapier, avec un distributeur à eau, un ratelier à foin et à graines), il est possible d'accueillir un lapin. Facile à manipuler, aussi bien par les enfants que les adultes, son installation peut se faire partout, en intérieur comme en extérieur. C'est aussi un animal calme, peu bruyant qui aime être traité avec beaucoup de douceur.

Dans la nature, c'est un animal à moeurs crépusculaires et nocturnes, constructeurs de terriers. Avant la mise bas, la femelle construit un nid avec les éléments de son environnement (herbes sèches, feuille sèches, ...) et ses poils et, après la mise bas, recouvre ce nid avec ses poils.

 Connaître le lapin

Le lapin Papillon et Fauve de Bourgogne font partie de la race dite "géante" (gros lapins). Les mâles adultes ont un poids vif de 5 à 7 kg, voire plus, en fonction de la race et du régime alimentaire. Parmi les autres races géantes, on a le Géant Blanc de Bouscat, le Bélier Français, le Géant des Flandres.  Ce sont des lapins à croissance lente. Ils atteignent leur taille adulte à l'âge d'1 an (maturation lente). 

 L'appareil digestif du lapin 

le lapin ne possède qu'un seul estomac. A l'issue de l'ingestion des aliments, le côlon (partie terminale de l'intestin) va produire 2 types de crottes : des crottes molles que le lapin porte directement dans sa bouche à leur sortie de l'anus et des crottes dures évacuées dans la litière. Les crottes molles sont riches en acides aminés et en vitamines. Ce mode de fonctionnement est absolument indispensable à la bonne santé du lapin.

L'alimentation du lapin 

Le lapin mange régulièrement, en petites quantités, de l'ordre de 20 à 30 fois par jour ainsi que la nuit. Le lapin est en outre un gros consommateur d'eau (1 L par jour, notamment pour une lapine gestante et les lapereaux).

Dans la nature, il se nourrit en fonction de ses besoins, de la richesse de la nourriture, de la population animale qui cohabite sur le même territoire. Les lapins élevés en cage dépendent de leur maître ou de l'éleveur. Chaque jour, le lapin doit avoir de l'eau et de la nourriture à sa disposition. Les abreuvoirs, les rateliers et mangeoires ne doivent jamais être vides. Un lapin sans nourriture pendant une journée est un lapin sujet à la maladie et à la mort. Le besoin en eau est primordial car le lapin domestiqué est essentiellement nourri avec du foin et des graines, des aliments secs qui donnent soif. L'eau doit être propre, même s'il a soif le lapin ne boit pas de l'eau sale. En complément du foin et des graines, le lapin aime manger des fourrages (herbes et feuilles), des déchets domestiques (toutes les épluchures sauf de la pomme de terre, pain très dur, salades...), des résidus des récoltes des champs (maïs notamment) et du jardinage.

La manipulation du lapin

Une manipulation non maîtrisée est traumatisante pour le lapin. Il peut entraîner le stress de l'animal se traduisant par une attitude agressive. Il risque de blesser la personne qui le manipule par des morsures et des griffures. La meilleure saisie est la saisie d'une seule main, en prenant à pleine main la peau au niveau des épaules ; une fois l'animal saisi, soutenir l'arrière train du lapin avec l'avant bras tout en le maintenant par la peau. Le lapin n'aime pas être suspendu en l'air, il peut donc avoir une attitude de défense par peur du vide. Ne jamais saisir un lapin par les oreilles et les pattes.

Si le lapin doit être transporté lors d'un déplacement prolongé, il est préférable de le mettre dans une caisse de transport pour chien ou chat.

Le logement du lapin

Loger un lapin c'est le protéger de la pluie, du soleil, des fortes chaleurs, des courants d'air, des prédateurs... La cage (ou le clapier) peut être installée en extérieur comme en intérieur mais dans tous les cas à l'abri du soleil direct et de la pluie. En outre, le lapin a besoin de vivre dans un espace non restreint, adapté à sa taillle et dans un endroit propre. La cage doit donc permettre à l'animal d'effectuer différentes activités : alimentation, abreuvement, repos, nidation et allaitement pour les lapines gestantes, déjections et urine. Pour ce dernier point, le lapin adulte utilisera une partie de la cage pour y mettre régulièrement ses crottes dures. A contrario, les jeunes lapins émettent leurs crottes à l'endroit où ils mangent. La cage doit contenir du matériel, essentiellement la mangeoire, l'abreuvoir, le ratelier à foin. Pour la mangeoire, une mangeoire industrielle en tôle galvanisée sera idéale pour éviter les gaspillages.

Un autre matériel sera nécessaire en cas de lapine gestante : le coin à nid. Dans la nature, la lapine creuse un terrier dans lequel elle installe son nid fait de pailles et de feuilles, puis s'arrache les poils du ventre pour dégager les tétines. Les lapereaux naissent nus et aveugles. Le lapin domestiqué a gardé ce comportement d'où l'importance d'une boîte qui remplace le terrier.

La saillie

La saillie ou accouplement doit toujours avoir lieu dans la cage du mâle, marquée par son odeur. Lorsque la femelle est réceptive, elle s'immobilise rapidement et relève son arrière-train. Si l'accouplement est réussi, le mâle pousse un cri et bascule sur le côté. Si la femelle montre des signes d'agressivité (petits cris), il est préférable de ne pas la laisser avec le mâle. Si la femelle accepte le mâle, la saillie se fait dans les 5 minutes de la mise en présence du mâle. Au delà, il est inutile d'insister... Il faut retirer la femelle et recommencer le lendemain.

La femelle doit avoir au moins 5 à 6 mois avant d'être saillie la 1ère fois. Idem pour le mâle.